• FAIT DU BIEN A TON CORPS POUR QUE TON ÂME AIT ENVIE D'Y RESTER

Mon traitement au dépakine

Comme je vous l’ai dit dans un précédent article, moi aussi j’ai pris du dépakine chrono 500 mg puis ensuite du lamictal. Durée du traitement environ 12 ans. Avec le premier j’étais toujours dans le brouillard et le second me rendait totalement euphorique comme si j’avais pris du gaz hilarant à haute dose.

C’est le troisième médicament, je ne me souvient plus de son nom qui m’a valu un œdème de quincke. Après j’ai tout arrêter en  2003 sans temps de sevrage sans rien, juste avec de l’amour et oui mon mari et moi venions de nous marier le 27 12/2003.

Donc,  je sais que ce qui va suivre va en traumatiser certains, mais le fait d’avoir eu ce cancer fût une bénédiction, cela m’a donné un bon coup de pied au cul pour me prendre en main, et revoir tout mon corps. Le nettoyer de fond en comble. Je pense avoir eu depuis 2012 ce que l’on appelle des crises d’éliminations, et j’en ai fait beaucoup croyez-moi. Mais après on se sent mieux.

Les médicaments ne sont pas toujours la réponse à tout, cela peut être utile sur un court moment pour soulager les douleurs trop fortes, mais en aucun cas cela sera la solution unique.

Mon médecin voulait me prescrire alors que je suis enceinte du doliprane (atteinte aux cellules hépatiques), du primpéran (sur du court termes diarrhées hummmm, et sinon atteinte du système nerveux) ou du spasfon ( déconseiller car contient du blé, du lactose et du saccharose, sans oublié les très fortes probabilités de réactions allergiques cutanés), j’ai refusé en expliquant, que j’ai toujours géré les douleurs sans médicaments, et même après les grosses opérations que j’ai eu notamment au thorax, je ne voulais pas de médicaments et le fait est que je n’ai jamais rien pris sauf dans la première semaine après la sortie de l’hôpital, je n’arrivais pas a dormir et manger, donc il m’ont obliger a prendre de la morphine que j’ai arrêter à la fin de la semaine. Ah c’est vrai c’était pas beau à voir, mais je me suis endurcie et maintenant la douleurs je la gère.

Si votre enfant présente des symptômes neurologiques, n’oubliez jamais en premier lieu les vaccins, car l’aluminium joue le rôle d’exacerber les virus et autres molécules contenus dans la fiole. Imaginez-vous sur un jeune bébé ou enfant qui n’a pas encore définitivement achever son système immunitaire, c’est Hiroshima et toutes ses conséquences.

2nd: n’oubliez pas les possibles intoxications aux métaux lourds contenus dans les aliments non biologique et industriels, sans oublier les crèmes diverse que l’on se passe sur le corps, parfum etc. et encens ou parfum d’ambiance.

Mais aussi tout les jouets et autres que l’on offre aux futurs parents recouvert de vernis pharmaceutique non testé sur les animaux, mais au bisphénol, alors si ce n’est pas le A perturbateur endocrinien, pas grave on prend au bisphénol B qui provoque des atteinte cardiaque, sinon il y a le C qui s’attaque au rein je crois. Mais chut il ne faut pas le dire! Tout ce que mettent les enfants à la bouche, vérifier que ce soit de bonne qualité, et biologiquement éthique tant qu’à faire.

Allez sur ceux courage à toutes les familles qui sont perdues, ce sont des pistes que vous devriez vérifier au plus vite, croyez moi. Cela peut sauver des vies.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.