• FAIT DU BIEN A TON CORPS POUR QUE TON ÂME AIT ENVIE D'Y RESTER

Mettez une plante adaptogène dans votre vie Par Jean Marc Dupuis

Afficher l'image d'origineChère lectrice, cher lecteur,

Une plante adaptogène est une plante qui augmente la capacité du corps à gérer toutes les sortes de stress, quelle que soit son origine.

  • Stress physique
  • Stress moral, intellectuel
  • Stress provoqué par la maladie
  • Stress provoqué par un changement (professionnel, déménagement, retraite, séparation…)
  • Stress provoqué par le bruit
  • Stress cellulaire provoqué par la pollution, les médicaments, etc.

Il est difficile de croire qu’une seule plante puisse ainsi nous aider à tous les niveaux.

Et pourtant.

On attribue le concept de plante « adaptogène » au toxicologue russe Nicolaï Lazarev, en 1947. Il testa les effets de certaines plantes sur des hommes soumis à des conditions de vie extrêmes en URSS, notamment des mineurs de l’est de la Russie. En quelques années, Lazarev a établi que la consommation régulière de certaines plantes pouvait augmenter la résistance de l’organisme humain à tous types de stress, qu’il soit émotionnel ou physique.

Les hommes consommant ces plantes étaient par exemple moins touchés par les maladies infectieuses et par le vieillissement de leurs cellules.

Une action correctrice, régulatrice

Mieux encore, les plantes adaptogènes auraient l’étonnante faculté d’exercer une fonction régulatrice sur l’organisme, à savoir :

  • élever ou abaisser la tension artérielle, selon que celle-ci est trop basse ou trop élevée ;
  • élever ou abaisser la température, selon les mêmes critères ;
  • stimuler, ou calmer, le système nerveux ;
  • faire grossir ou mincir.

Elles auraient donc l’étonnante faculté d’aider le corps à retrouver son état normal, naturel et sain.

Extrême rareté

Ce sont bien sûr des cas rares.

Parmi les 386 000 espèces de plantes recensées, la fiche Wikipédia ne relève que six plantes adaptogènes ! Il s’agit de :

  • le panax ginseng, plus connu sous le nom de « ginseng » (panax signifie « soigne tout », en grec, c’est la racine du mot « panacée ») ;
  • l’éleuthérocoque [1] (Eleutherococcus senticosus), aussi connu sous le nom de « ginseng sibérien » ;
  • la rhodiole (Rhodiola rosea) ;
  • l’astragale (Astragalus membranaceus) ;
  • le lapacho, un arbre d’Amérique du Sud ;
  • et la Schisandra chinensis.

Mais il n’y a pas de liste officielle.

Certains auteurs en excluent certaines et en ajoutent d’autres :

  • l’ashwagandha (Withania somnifera) ;
  • la salsepareille (Smilax aspera) ;
  • la codonopsis (Codonopsis pilosula) ;
  • la tulsi (Ocimum sanctum, O. gratissimum) ;
  • le tribulus ;
  • le cordyceps ;
  • le maca.

En tout, une bonne douzaine donc, tout de même.

Dans la médecine traditionnelle chinoise, la notion d’« adaptogène » existe sous le concept de « toniques supérieurs». Les « toniques supérieurs » sont les substances qui régularisent les diverses fonctions du corps et augmentent l’énergie, favorisant globalement la santé sans traiter pour autant de maladies spécifiques.

Mettez une plante adaptogène dans votre vie

Si vous ne le faites pas encore, pourquoi n’exploiteriez-vous pas pour votre bien personnel la force des plantes adaptogènes ?

Selon l’herboriste Christophe Bernard, les plantes adaptogènes sont « indispensables à l’heure actuelle [2] ».

Vous serez moins stressé, tendu, physiquement et moralement, mais plus énergique et efficace.

Ce n’est pas contradictoire. Le stress a un effet paralysant. Il a été montré par exemple que le stress au travail diminue le niveau d’attention et de mémoire [3].

Vous pouvez choisir une ou plusieurs plantes adaptogènes. On trouve dans le commerce des ampoules, avec des mélanges. Mais mon conseil est d’aller au plus simple, et au moins cher.

Choisissez la plante que vous trouvez le plus facilement, dans la plus haute qualité possible, au prix le plus bas possible.

En général, ce sera le ginseng, ou l’éleuthérocoque, simplement parce que ce sont les plantes adaptogènes les plus connues, donc les plus répandues, et donc les mieux distribuées.

Il se peut cependant, si vous avez un bon herboriste près de chez vous, qu’il soit bien approvisionné en rhodiola, en lapacho, en maca ou en ashwagandha.

Ces noms peuvent vous paraître exotiques. Ne vous y fiez pas. Ce sont des plantes d’une banalité presque affligeante, dès qu’on met son nez dans l’herboristerie.

Elles ressortent tout le temps. Tout le monde vous en parle, tout le monde les recommande.

C’est une raison de plus pour essayer.

Même si ce n’est pas original. N’avoir jamais essayé la rhodiola, quand on s’intéresse aux plantes, c’est comme n’avoir jamais vu un James Bond quand on aime le cinéma.

Personne n’est obligé de voir des James Bond. Malgré tout, cela ferait bizarre de rencontrer un cinéphile qui n’aurait jamais vu aucun James Bond.

Dites-vous que c’est pareil avec les plantes adaptogènes. Le ginseng, c’est Goldfinger. L’éleuthérocoque, c’est Jamais plus Jamais.

Si vous n’aimez que le cinéma français, c’est l’équivalent alors de La Grande Vadrouille et des Bronzés. Des classiques incontournables.

Choisissez celle dont le goût vous plaît le plus. Ou faites votre propre mélange. Je ne peux prévoir, pas plus que quelqu’un d’autre, comment vous réagirez, vite ou non, fort ou non.

C’est à vous de faire votre expérience. Vous avez toute une gamme à disposition.

Précautions à prendre

Les plantes adaptogènes donnent un coup de fouet. Votre corps et votre esprit vont mieux fonctionner.

Cela veut dire que vous allez consommer plus de nutriments essentiels parce que vos cellules vont plus « carburer ».

Le risque, alors, est de pousser votre organisme à fond, au-delà de ses capacités, sans vous en rendre compte, et de vous approcher ainsi dangereusement du burn-out. C’est toujours Christophe Bernard, cité plus haut, qui met en garde contre cela.

Je recommande donc, pendant votre cure d’adaptogène, la prise d’un bon complément en multivitamines et minéraux, surtout de bons apports en magnésium. C’est encore plus important que d’habitude.

Malgré tout, ça peut ne pas suffire. Arrêtez la cure si vous avez l’impression, au bout de quelques mois, que l’effet est en train de s’inverser. C’est classique. C’est le gros « inconvénient », si je puis dire, des plantes adaptogènes : elles ne peuvent pas vous stimuler toujours et partout.

Elles sont là pour vous accompagner dans les moments difficiles, les temps d’épreuve, de changement, de conversion ou de reconversion. Pas pour mener une vie de fou permanente.

Les dosages à respecter

Pour l’éleuthérocoque, vous pouvez le prendre sous forme de teinture, 60 à 100 gouttes deux fois par jour, ou sous forme de racine en poudre, que vous préparez en décoction : mettre 1 à 2 cuillères à café bien remplies dans un demi-litre d’eau, faites frémir dix minutes, puis laissez reposer une heure avec un couvercle, et buvez.

Pour le ginseng, c’est très simple car on trouve facilement des ampoules dans le commerce. J’ai recommandé une fois le ginseng blanc, le rouge étant traité à la vapeur haute température. Il se trouve que, selon toute probabilité, les deux se valent. Vous pouvez prendre 50 gouttes de teinture tous les matins ou alors 2 gélules de 500 mg de racine en poudre, une à deux fois par jour (jamais le soir).

Pour l’ashwagandha, 40 gouttes de teinture trois fois par jour, ou alors ½ à 1 cuillère à café de racine en poudre sous forme d’infusion deux fois par jour, matin et soir.

Pour les autres plantes, vous pouvez vous référer aux posologies indiquées sur des sites sérieux comme Passeport-sante.net ou le site de Christophe Bernard [4].

Vous ressentirez les effets des plantes adaptogènes après trois ou quatre semaines. La rentrée scolaire est le moment idéal pour commencer. Je dis cela à tout hasard…

À votre santé !

Jean-Marc Dupuis

 

bty

Je vais vous donner ici les plantes que j’utilise ou que je prescris le plus:

Ashwagandha bio bien sûr, sur 2 mois car comme est dit dans l’article vous pouvez obtenir l’effet inverse si vous en prenez trop souvent, n’oubliez pas de faire une pause de 10 jours entre les deux flacons.

Sur le site partenaire La Vie Naturelle: Ashwagandha Bio dosé à 300mg par gel

et sur le site Anastore Ashwagandha dosé à 400mg /gel


L’autre que j’ai l’habitude aussi de prendre est l’Astragale, une vrai plante adaptogène dans les règles de l’art, c’est impressionnant de voir son efficacité, personnellement je la recommande sur 2 mois et si besoin reprise 1 mois.( comme toujorus n’oubliez pas de faire une pause entre deux flacons de 10 jours) On appelle cela une pause ou fenêtre thérapeutique.

Je ne propose pas ici la plante seule, c’est un complexe qui contient de l’astragale, car c’est aussi un régénérateur de l’ADN puis précisément des télomères qui diminue avec l’âge. Les télomères se situent a la fin de chaque branches de chromosome et sont donnés à la naissances et se désagrègent au fur et à mesure de notre vie.

Donc un petit complexe avec des antioxydants, cette cure peut se faire sur  3 mois avec une pause toutes les 3 semaines de 10 jours.

Le vie Naturelle: Astragale Complexe télomères

Astragale extrait 60 gélules chez Rue des plantes, plante seule dosé à 300mg/gel

Et chez Anastore: Astragale plante seule dosé à 500mg/gel

Seule ou accompagné cette plante fait des merveilles sur le corps humain, cependant éviter tout ce qui peut être excitant, comme le café, thé noir etc.


Le petit dernier que j’ai en plus de ça utilisé pour mon cancer du sein le Lapacho, petit arbre qui fait de grand miracle. Premier article de Jean Marc Dupuis: http://neptunya.fr/le-lapacho-puissant-infectieux-et-aide-contre-le-cancer/

Le second écris par moi avec mon ressenti: http://neptunya.fr/cancer/plantes-et-remedes/

La vie Naturelle Lapacho dosé à 100mg/ gel

Lapacho 60 gélules chez Rue des Plantes, dosé à 325mg/gel

Vous pouvez aussi le commander sur internet sur la boutique Les Jardins de Gaïa ou le trouver en magasin biologique, il existe en goût nature, avec de la vanille et aussi aux agrumes, mon préféré.

Et pensez aussi en prévention au cuivre-or-argent de chez catalyons, vendu en magasins biologique, ou de l’argent colloïdale de la même marque.

Sur ceux portez-vous bien!

Véronique

******************************

Sources : 

[1] Éleuthérocoque

[2] VERTUS DES PLANTES MÉDICINALES

[3] Sandstrom A et al. Cognitive deficits in relation to personality type and hypothalamic-pituitary-adrenal (HPA) axis dysfunction in women with stress-related exhaustion.Scand J Psychol. 2011 Feb;52(1):71-82.

[4] PLANTES ADAPTOGÈNES

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.