• FAIT DU BIEN A TON CORPS POUR QUE TON ÂME AIT ENVIE D'Y RESTER

Action morale dans le taoïsme/ Zhuang Zi, chap.1

 

« Un site lointain et mystérieux, le Mont Gushe, est le séjour des Hommes spirituels.
Leur peau est comme neige étincelante, ils sont doux et délicats comme une jouvencelle. Ils ne mangent aucune des Cinq céréales, mais inhalent le vent et aspirent la rosée. Chevauchant les souffles des nuées. ils conduisent le Dragon volant et vaguent au-delà des Quatre mers. Grâce à la concentration de leurs Esprits, les êtres sont à l’abri des épidémies et les moissons parviennent à maturité.
Ce sont. à mon avis, de pures extravagances qui ne méritent aucun crédit.
Lian Shu : Évidemment. Les aveugles n’ont aucun moyen d’apprécier la beauté des traits et des couleurs. ni les sourds, la musicalité des cloches sonnant avec le tambour. Cécité et surdité sont-elles du corps seulement ? La connaissance aussi est sujette à de tels handicaps.
Ces propos précisément, dans lesquels vous voyez des histoires bonnes pour des gammes, sont ceux d’un homme qui, en réalité, est la Vertu elle-même. Alors que devant la multiplicité des êtres lui considère leur Unité, si le siècle le suppliait de gouverner, s’embarrasserait-il de la charge de l’Empire ? »
Zhuang Zi, chap.1

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.